L’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale (ETCAF) est un terme de diagnostic utilisé pour décrire les effets sur le cerveau et le corps des personnes exposées à l’alcool avant la naissance. L’ETCAF est un handicap qui dure toute la vie.

Les personnes atteintes de l’ETCAF rencontreront un certain degré de difficultés dans leur vie quotidienne et peuvent avoir besoin d’un soutien en matière de motricité, de santé physique, d’apprentissage, de mémoire, d’attention, de communication, de régulation émotionnelle et de compétences sociales pour atteindre leur plein potentiel. Chaque personne atteinte de l’ETCAF est unique et présente à la fois des points forts et des difficultés.

On ne peut pas dire si une personne est atteinte de l’ETCAF simplement en la regardant. Il n’existe pas non plus de test médical spécifique, comme une analyse de sang, qui puisse nous le dire. Pour déterminer si une personne est atteinte de l’ETCAF, elle doit être diagnostiquée par une équipe multidisciplinaire d’experts. L’ETCAF est un trouble qui dure toute la vie, mais des interventions et des soutiens précoces et efficaces peuvent améliorer les résultats.

Aperçu pour parents

  • L’ETCAF est causé par l’exposition à l’alcool pendant le développement du fœtus.
  • L’ETCAF est un trouble très complexe qui a un impact différent sur chaque personne.
  • De nombreux travaux de recherche portent sur les moyens d’améliorer la prévention, le diagnostic et les interventions en matière d’ETCAF.
  • Les interventions et le soutien dont chaque personne atteinte de l’ETCAF a besoin sont uniques et dépendent de ses forces et de ses difficultés particulières, ainsi que de son environnement et de son système de soutien.
  • Pour obtenir un diagnostic de l’ETCAF, vous devez être évalué par une équipe de diagnostic composée de différents professionnels.

Aperçu pour cliniciens

  • Des études récentes estiment que 4 % des personnes au Canada sont atteintes de l’ETCAF, ce qui en fait la principale déficience intellectuelle du pays.
  • La reconnaissance et le diagnostic précoces sont essentiels pour contribuer à ce que les personnes atteintes de l’ETCAF et leurs familles bénéficient de soutiens efficaces. La ligne directrice canadienne de 2015 sur le diagnostic de l’ETCAF recommande une approche d’équipe multidisciplinaire pour l’évaluation et le diagnostic.
  • L’ETCAF est difficile à diagnostiquer parce que le handicap n’est pas bien connu ; les signes et les symptômes de l’ETCAF chevauchent souvent d’autres handicaps ; les personnes atteintes de l’ETCAF ont souvent des conditions comorbides ; et un diagnostic précis repose souvent sur la confirmation de l’exposition prénatale à l’alcool.
  • Pour être efficaces, les interventions et les mesures de soutien destinées aux personnes atteintes de l’ETCAF doivent être adaptées à leurs forces, à leurs difficultés et à leur environnement uniques.
  • Les personnes atteintes de l’ETCAF présentent des taux élevés de troubles comorbides, plus de 90 % d’entre elles souffrant d’au moins une autre maladie mentale au cours de leur vie.
  • Les taux d’ETCAF sont plus élevés dans certaines populations, comme les systèmes de protection de l’enfance et de justice pénale.

Communauté